Premier article de blog

Il s’agit de votre tout premier article Cliquez sur le lien Modifier pour le modifier ou le supprimer ou commencez un nouvel article. Si vous le souhaitez, utilisez cet article pour indiquer aux lecteurs pourquoi vous avez commencé ce blog et ce que vous envisagez d’en faire.

article

LES DROITS HUMAINS EXPLIQUÉS ET LES MOYENS DE LEUR APPLICATION, 3 ÈME PARTIE

LES DROITS HUMAINS EXPLIQUÉS ET LES MOYENS DE LEUR APPLICATION, 3 ÈME PARTIE

https://leblogdedanielmilan.wordpress.com/2020/08/04/les-droits-humains-expliques-et-les-moyens-de-leur-application-suite/

https://leblogdedanielmilan.wordpress.com/2020/08/01/les-droits-humains-expliques-et-les-moyens-de-leur-application/

~~~~~~~~
EXTRAITS
~~~~~~~~
De l’article (lien ci-dessus)

« – Chaque être humain à droit à la vie, à la liberté, à sa culture, à sa langue, à sa mémoire, à son histoire, à sa religion, à son identité, à sa sécurité, à sa sûreté, à sa protection, à son intégrité physique, à la dignité, à la santé, à des soins, à un revenu, à l’autonomie, à la justice, à la liberté d’expression, d’information, de circulation, de choix de vie ; à la nourriture, à un habitat, à l’égalité des droits, de traitement, de respect, par rapport aux autres citoyens et humains ; aux moyens et aux conditions de ces droits.

– Chaque être humain a aussi droit à la connaissance, à sa conscience, à son libre-arbitre ; au mariage, à sa sexualité, à l’intimité, à sa vie privée, à sa filiation, à un père et à une mère ; aux moyens et aux conditions de ces droits. »

Je ne vois pas grand chose à rajouter, à propos de cette énumération, sinon, qu’on me dise, que chaque énumération, n’est pas un droit.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LE DROIT A L’ÉGALITÉ EST LE PREMIER DES DROITS HUMAINS.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La base des droits humains, est l’égalité. Chaque être humain doit voir en l’autre, son Égal. Dès-lors, qu’il ne le considère pas l’autre comme son égal, c’est la porte ouverte à toutes les dérives et violations de ses droits .

Chaque fois que l’humain n’est pas respecté, ses droits sont violés. Par nature, tout pouvoir et toute autorité que le pouvoir lui délègue, viole les droits humains. Toute une éducation est à faire ou à refaire, en la matière pour en finir avec ça.

Aucune violence, physique ou verbale, d’un pouvoir, ou d’une autorité dépositaire d’un pouvoir ne peut être légitime, sauf dans des cas exceptionnels, encadrés et limités dans les faits et dans le temps, de mise en danger de personnes ou de légitime défense.

Il ne peut y avoir de respect humain et de liberté sans égalité.

Les associations, officines, et partis politiques, qui ont pour but d’accuser, de menacer, de persécuter, d’exclure des parties d’êtres humains ; d’imposer, d’interdire, ne respectent ni l’égalité, ni l’humain, ni les droits humains, ni les libertés humaines.

De même que les corporations qui ont pour but d’acquérir et de défendre des privilèges, qui se font au détriment des autres et qui sont des violations des principes d’égalité ( à ne pas confondre avec les droits. Les droits sont légitimes, pas les privilèges).

Il en va de même pour les lobbies, donc les actions sont plus graves, puisque dotés d’un pouvoir de prédation plus grand et plus étendu ; car selon leur nature, ils ont pour but d’ impacter les libertés, les droits, le cadre de vie, la santé de chacun.

Toute personne à droit à la vie, toute vie à la même valeur, quelle que soit son origine, sa nationalité, sa race, sa religion, ses opinions, sa richesse, sa fonction. Toute mort d’une personne, quelle que soit ses causes devrait susciter la même indignation
envers le ou les responsables de cette mort et une même émotion dans l’opinion. Un pauvre d’un bidonville, un ouvrier ont la même valeur humaine, qu’un patron d’entreprise, qu’un policier, qu’un président ou qu’un député. Leurs familles respectives, aiment et souffrent de la même façon.

Toute souffrance est égale pour les personnes qui en sont victimes et les détresses qu’elles engendrent dans leurs familles et dans la population ; toutefois, on ne peut comparer des causes et des conséquences qu’avec celles qui peuvent être comparable.

Toutes les causes et les conséquences pour une population, ne sont pas arythmetiquement les mêmes. Une explosion accidentelle, par imprudence ou négligence, dans le quartier d’une capitale, dont le souffle fait 200 morts, n’est pas la même chose qu’un bombardement atomique comme à Hiroshima, qui a eu pour objectif de décimer la population et qui a fait 140000 morts, et autant encore par la suite.

Daniel Milan

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

https://leblogdedanielmilan.wordpress.com/2020/07/31/liens-avec-les-derniers-articles-de-daniel-milan-classes-en-13-themes-merci-de-les-relayer-sans-moderation-3/