~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MES NOUVELLES DU 15 AOÛT 2019
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MES ETATS D’ÂME
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MES IDÉES : RAPPEL
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je suis pour tout ce qui élève l’homme et l’humain et contre tout ce qui l’abaisse, l’enchaine et l’avilise. Les discours liberticides et supremacistes de bien des politiciens me revulsent ; de même, que bien des émissions de télévision, qui ne sont qu’étalages de bêtises au service d’une idéologie supremaciste et consumériste ; visant à dominer, deshumaniser et robotiser l’homme.
Je suis pour une société fondée sur l’égalité, la liberté, la solidarité et le partage. Chacun soit pouvoir être maitre de son destin. Pour ce faire, il doit se débarrasser de ses parasites et fuir tout ce qui relève de la propagande et de la manipulation. Chacun doit être capable de construire sa maison, fabriquer et produire ce qu’il consomme.
Chacun doit pouvoir accéder à des droits essentiels. Le droit à un toit est la base de tous les autres droits, que l’on dispose ou pas de moyens financiers. Sans toit, on a tout perdu : sa dignité, sa sécurité. On n’a plus d’intimité, d’hygiène… On est à la merci des intempéries, des agressions, des maladies…

Chacun doit pouvoir construire sa propre maison.
On ne peut être libre en étant tributaire du paiement d’un loyer ou du remboursement d’un crédit au logement. « Vivre » dans la constante précarité : la crainte de perdre son emploi, de ne plus pouvoir payer son loyer ou rembourser son crédit ; de se retrouver du jour au lendemain à la rue…

Tout est à revoir et à reconstruire.

Le travail est aussi un droit, une liberté, et un moyen de subsistance.
Chacun devrait pouvoir créer son propre emploi, sans être déjà rançonné au départ par le fisc et les assedic et sans devoir remplir toutes sortes de formalités pour exercer ce droit.

Aucun être humain ne doit profiter d’un autre être humain.
Aucun homme ne doit dominer un autre homme.
Aucun homme n’est supérieur à un autre homme.
Aucune vie humaine n’a plus de valeur par rapport à une autre vie.
Aucune souffrance n’est supérieure à une autre souffrance.
Chacun être humain a des droits, nul ne peut y porter atteinte.

Ce sont là, un ensemble de vues fondées sur le bon sens.

Si faire de l’argent avec l’inutile, le superflu, le luxe, ne soulèvent d’autres objections morales, autres, que l’impact environnemental et le fait que cet argent nécessaire pour acquérir cet inutile, aurait pu être employé à aider des humains dans le besoin ; par contre, faire de l’argent avec les besoins essentiels de l’être humain en matière de logement, de nourriture, de santé, est indécent et criminel.
Comment peut-on demander à payer en toute bonne conscience, un loyer de 800 € à quelqu’un qui n’en perçoit que 1200 ? Et comment peut-on accepter ça ?

Chaque être humain doit pleinement occuper sa place, mais ne doit pas prendre plus de place que celle qui lui revient, que ce soit par rapport aux hommes, par rapport à l’environnement ou par rapport à Dieu. Il doit marcher sur la terre avec humilité et modestie et faire en sorte que son passage ait le moins d’impact possible sur l’environnement et sur la vie des autres.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LES PUBLICATIONS DE MON BLOG : NOUVEAU
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je m’intéresse à tout ce qui se rapporte à l’humain, aux droits, aux libertés et à leurs violations ; au vivre autrement, à l’habitat alternatif, à la médecine naturelle, aux eco-villages, à la permaculture, à l’écologie, au survivalisme, au minimalisme ; à l’histoire, aux civilisations, à la philosophie, au soufisme… J’aime les vrais anticonformistes, les vrais rebelles, les proscrits, les poètes vagabonds, les femmes et les hommes, hors du commun ; les penseurs et écrivains engagés, tels que Julius Evola, Ernst Jünger, L.F. Céline, Drieu la Rochelle, Brasilach, Maurice Bardèche, Henri Coston, Pierre Gripari, Sigrid Hunke, auteure de l’ouvrage remarquable intitulé : « le Soleil d’Allah brille sur l’Occident »; la grande cinéaste et réalisatrice Leni Riefenstahl, passionnée par les peuples d’Afrique de l’Est…

Bref, hormis mes articles, je publie sur mon blog, les liens avec des articles en rapport avec mes sujets d’intérêt, découverts sur le web et susceptibles de vous intéresser également.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MES ÉCRITS
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je vous ferai toujours part dans des articles ou dans le cadre de mes nouvelles ; de mes coups de cœur et de mes coups de gueule, sur divers sujets.

Un Ami fidèle m’a suggéré de recentrer mes écrits sur l’Afrique et sur mon quotidien. Je le ferai à chaque occasion, mais de mon quotidien et de mes ressentis, on en a vite fait le tour…
De toute façon, je n’ai plus grand chose à rajouter à propos de mes sujets habituels : l’égalité, le supremacisme, le racisme, l’imposture antiraciste. Je passe la main à ceux et à celles qui veulent bien les relayer.

https://leblogdedanielmilan.wordpress.com/2019/07/25/les-grands-dossiers-de-ce-blog-et-les-liens-avec-mes-principaux-articles-publies-ces-huit-dernieres-semaines-sur-ce-blog/

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LES VERTUS DONT LA FRANCE SE PARE…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La France se pare sans arrêt des vertus des droits de l’homme, mais de quel homme s’agit-il donc, quand on voit que seule une minorité de citoyens compte pour le gouvernement et que tous les autres sont considérés comme des riens. Des « riens » utiles et tolérés tant qu’ils rapportent et servent « les tout ». Des propos supremacistes qui sont loin d’être innocents, mais que peu perçoivent comme tels. Le premier des droits de l’homme est de respecter tous ses citoyens. Mettre sans arrêt à chaque occasion une minorité de citoyens au dessus des autres, n’est pas les respecter.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LES VIOLENCES POLICIÈRES EN FRANCE
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Chaque année des personnes sont violentées et/ou décèdent durant leur garde à vue, ou lors d’interpellations ou de contrôles policiers. Des enquêtes de l’igpn sont diligentées par la hiérarchie policière ou par le parquet, selon la procédure désormais classique. Il en ressort presque toujours que le coupable est « la faute à pas de chance » quand ce n’est pas la victime. Ce que les rapports de médecins légistes viennent le plus souvent confirmer… On apprend alors, faute de mieux, que la victime en question est « morte de mort naturelle ». Les policiers, déclarés « innocents par nature », et intouchables, ne sont que rarement condamnés pour ces faits…ou alors à des peines dérisoires avec sursis…
En résumé, toutes les affaires de violences policières suivies ou non du décès de la victime, se déroulent ainsi.
Le fait que toutes les violences policières relatées par les médias sous le qualificatif d’allégation de violences policières et soient suivies du désormais classique et automatique : » l’igpn enquête », devrait tout de même vous interpeller sur le rôle des médias et du système judiciaire.
D’autre part, dans ( presque) toutes les affaires de violences policières, ce sont les victimes qui sont présentées comme coupables et les coupables, comme des victimes. C’est ce qu’on appelle, l’inversion accusatoire.

La police d’un pays et la façon dont elle se comporte à l’égard des gens, est à l’image de son gouvernement.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
JE SUIS… MOI-MÊME…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Durant toute ma vie, j’ai été accusé d’être anti-mimite et j’ai même été la cible de persécutions du fait de mes opinions antiracistes et antisupremacistes. Je suis egalitariste, antiraciste et antisupremaciste, mais libre à chacun de penser que je suis anti-mimite, donc, de penser à ma place.
Je ne suis pas plus d’extrême droite, que d’extrême gauche, Je suis moi-même…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L’ANTISÉMITISME PRÉSENTÉ COMME LE SEUL PROBLÈME EN FRANCE
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les musulmans sont discriminés et traités en citoyens de dernière zone, aussi bien par les politiques, les médias et le gouvernement, mais pour ces gens, il n’y a qu’un problème qui compte l’antisémitisme, même là où il n’y en a pas, certains ( ils) voient de l’antisémitisme. Les officines bénéficiant du soutien et de l’aide des institutions pour traquer les antisémites imaginaires, n’ont aucune limites. Elles agissent en totale impunité. Voir de l’antisémitisme et des antisémites partout, est devenu l’occupation numéro 1 en France. Il y a même un site révélateur, intitulé  » balance ton antisémite » Les personnes accusées d’être antisémites, y sont menacées. Bien entendu, aucune voix ne s’élève pour faire arrêter ça.
L’accusation d’antisémitisme sert à cacher (mal) le supremacisme. Le vrai problème de la France, n’est pas l’antisémitisme imaginaire, mais bien le supremacisme qui fait que les citoyens ne sont pas traités et respectés également.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MON COUP DE COEUR
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Il sera pour l’écologiste sénégalais Haidar el Ali.

Je ne connaissais pas cet homme. Je l’ai découvert par hasard en faisant des recherches sur le web.

Haidar el-Ali, fut ministre de l’environnement, puis ministre de la pêche du Sénégal entre 2012 et 2014. Il préside l’association écologique Oceanium basée à Dakar Il vient d’être chargé par le Président, d’une nouvelle mission de reforestation du Sénégal. C’est un homme de terrain qui a voué sa vie à la défense des forêts sénégalaises et des fonds marins contre tous les trafics. Un homme engagé passionné et passionnant comme on en rencontre peu ; qui a déjà accompli un travail formidable de reboisement. Je vous laisse le découvrir à travers les liens suivants :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Haïdar_El_Ali

https://mobile.francetvinfo.fr/monde/afrique/senegal/senegal-le-militant-ecologiste-haidar-el-ali-charge-de-la-grande-muraille-verte_3551047.html

https://www.amazon.fr/Haidar-ali-Itin%C3%A9raire-%C3%A9cologiste-S%C3%A9n%C3%A9gal/dp/2360980068

https://www.terrevivante.org/858-haidar-interne.htm

https://www.franceinter.fr/oeuvres/haidar-el-ali-itineraire-d-un-ecologiste-au-senegal-0

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/52426_1

https://www.enqueteplus.com/content/projection-d’un-film-dedie-au-defenseur-de-la-nature-haïdar-el-ali-le-combat-d’une-vie

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MON PROJET
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je rêve de concrétiser le rêve de tout homme qui aspire à être libre : acheter un bout de terrain, y construire une baraque dessus ; planter des arbres fruitiers, créér un artisanat social, expérimenter ce qui est possible en matière d’autarcie.
Ce projet stagne du fait que je n’ai toujours pu économiser l’argent nécessaire à la concrétisation de celui-ci ; et aussi en raison de mes problèmes de santé qui m’ handicapent fortement.

J’espère que je pourrai concrétiser, inchallah, ce beau projet avant de  » partir » ; le dédier à mes combats, à mes enfants, à ma compagne et à mes Amis fidèles, car ce n’est pas seulement un projet ; il y a aussi d’autres projets dans ce projet qui ne s’arrêteront pas avec ma  » disparition ». Ma compagne en assurera la continuité.

Je vois aussi qu’ici beaucoup de monde, des femmes et des jeunes filles surtout, songe à acquérir un bout de terrain pour y construire une maison modulable. Elles ont compris qu’avoir un terrain et un logement à soi, étaient la base de tout et le moyen de s’assurer de leur autonomie et de l’essentiel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MA VIE EN AFRIQUE
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Est-ce bien nécessaire de vous dire que ma vie n’a rien à voir avec celle des riches toubabs enfermés dans leurs résidences des quartiers situés en bordure de mer ; qui ne sortent que pour faire leurs courses au supermarché, aller au restaurant ou au café ; résolvent leurs problèmes qu’à travers leur argent. Je vis dans un quartier populaire, et suis souvent confronté aux mêmes difficultés quotidiennes, que vivent les Africains. Je ne suis pas en train de dire que tous les blancs sont riches, mais il y a une minorité ( ?) de blancs très riches installés dans la région, qui ont fait fortune dans la construction il y a une ou deux décennies en arrière. Ce sont ces blancs très riches qui ont contribué à donner une mauvaise image du blanc, forcément riche, parce que blanc, alors qu’il y a aussi, ici, des blancs très pauvres qui galèrent pour vivre.

Mon grand plaisir est de sillonner à pied les pistes des quartiers populaires, seul, ou en compagnie d’un ami français, à la rencontre de cette Afrique authentique et vivante. De m’asseoir quelques instants à l’ombre d’un arbre pour mieux m’imprégner de cette Afrique éternelle ; admirer les pièces réalisées par des artisans/artistes ferronniers et menuisiers installés en bordure des pistes ; admirer aussi la beauté des femmes qui circulent sur les pistes. Ce sont elles aussi, des œuvres d’art, mais des œuvres d’art vivantes du Créateur. Mon dieu qu’elles sont divinement belles, éblouissantes, vivantes, émouvantes, passionnantes, un vrai plaisir des yeux et de l’esprit. Je comprends mieux pourquoi 80% des blancs de la région ont une compagne sénégalaise. Par contre, je comprends moins bien le fait que 60% des vieilles blanches, aient un jeune compagnon sénégalais , mais c’est leur droit et leur liberté aussi.

Je connais une vieille dame française de 90 ans, qui séjourne chaque année au Sénégal depuis 20 ans. Elle m’a dit qu’elle venait au Sénégal, parce que chez elle, dans sa petite ville de l’Est de la France, elle vivait seule recluse dans sa maison. Aucun voisin ne venait lui rendre visite et assez rarement son fils. Elle se sentait mieux, ici, au Sénégal, au moins, on venait la voir. Prevoyante, elle a même retenu sa place dans un cimetière privé de toubabs, au cas où elle decederait au cours d’un séjour au Sénégal. La résidence où elle descend quand elle séjourne au Sénégal, est à dimension humaine : 14 appartements entourant un patio, occupés en partie, par des Français de passage, en mission professionnelle ou humanitaire et quelques familles sénégalaises. J’y ai vécu quelques mois lors de mon premier séjour au Sénégal. Je suis dans la même dernière démarche que cette dame, mais le plus tard possible. Ce ne sera pas dans un cimetière de blancs, mais un cimetière musulman. Le coût de l’enterrement est de 5000 FCFA ( 7€50), ce qui inclus le transport du corps par charette, le rituel musulman : lavage du corps, et le creusement du trou. Je présume qu’à ce prix là, la stèle est une option supplémentaire. Un tel enterrement est tout de même plus romantique que de finir dans une fosse commune en France après « s’être » fait racketter post-mortem, un max, au passage à tous les étages.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
J’AI TROUVÉ LE SALAM AU SÉNÉGAL
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Durant toute ma vie, j’ai combattu pour survivre et faire vivre les miens ; j’ai vécu dans la précarité et dans l’incertitude des lendemains ; dans la peur de perdre mon emploi, de ne plus pouvoir payer mon loyer, de ne plus pouvoir faire vivre les miens ; dans la peur des représsions, pour un mot de trop où un mot de moins, pour avoir osé penser, osé me plaindre, osé écrire…

Je suis très heureux de me trouver dans un pays, qui, malgré tous les défauts ( vrais ou faux) que l’on peut lui attribuer, respecte les citoyens et l’humain ; où règne la paix entre les différentes ethnies ( 23) du Sénégal et les fidèles des trois religions : islam, catholicisme, animisme.

Je souhaiterais, certes, encore davantage de bonheur, avoir plus de moyens pour acheter un bout de terrain et une baraque, pour mes proches ; pouvoir mieux me soigner et découvrir tout le pays… Inchallah.

Il y a deux ans encore, je couchais par terre sur un matelas, dans une chambre que j’avais loué, je rangeais mes vêtements dans des sacs de riz. Je n’avais pour tout mobilier qu’un matelas, un gaz pour cuire les aliments et une table en bois que l’on m’avait donné.
Maintenant, je vis dans un logement plus grand et plus fonctionnel pour 5000 FCFA de plus. J’ai un lit, une armoire, des étagères, des chaises, un ventilateur, des compteurs d’eau et d’électricité individuels, ce qui est appréciable. Cela évite tout malentendu.
Il y a deux ans, jamais je n’aurais pensé parvenir à avoir tout ça, mais j’y suis parvenu, même si ma compagne y a beaucoup contribué. Elle voulait que je sois respecté.
Dormir par terre, n’a rien de dégradant et ne me dérangeait pas. C’est ce que font beaucoup de gens ici, mais j’en conviens que dormir dans un lit, est tout de même plus confortable, sans que cela soit pour autant, un luxe, surtout quand on a pas une bonne santé.

Je n’ai pas les mêmes préoccupations et motivations que la plupart des blancs d’ici, ni le mode de vie. Je ne suis jamais allé sciemment à leur rencontre. Les seuls que je connaisse un peu ici ; ce sont ceux que j’ai pu rencontrer par hasard et qui ne font pas partie du milieu toubab.
Mon incessante quête de paix intérieure, m’a conduit ici et je l’ai trouvé ici. Même si j’ai pu parfois me trouver dans des situations stressantes, elles n’ont, aujourd’hui, moins de prise sur moi.
Sans que cela eusse été le but, je récolte aujourd’hui les fruits du Salam que j’adresse aux gens lors de mes promenades.

Mon objectif était de vivre intensément chaque instant présent, je crois l’avoir atteint.
Vivre intensément, n’est pas être dans l’agitation permanente, brûler la vie par tous les bouts possibles, comme beaucoup le font ; mais être seulement, pleinement en paix, avec soi-même entouré de celles et ceux qui vous aiment…
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
REGARDS SUR L’AFRIQUE
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je pense qu’un jeune ici a plus de chance de s’en sortir, par rapport à un jeune français en France. Beaucoup sillonnent les rues avec des sacs et des sacs à dos remplis d’articles à vendre : chaussures, sacs à main, ceintures, pagnes… Le problème est que tout le monde propose ces mêmes articles, mais le principe est bon.
Par ailleurs, la pauvreté est toujours plus supportable sous les tropiques que sous les brumes du Nord. De plus, ici, chacun peut compter sur la solidarité familiale ou tribale. Même chez les plus pauvres, il y a toujours une place pour faire dormir un oncle, un cousin, ou une nièce et une assiette de riz de disponible. Ce sont là des éléments très positifs.
Beaucoup de jeunes, des femmes en particulier, sont animés par une volonté de se sortir de la pauvreté, pour aider leur famille. Ils cherchent à créer leur propre emploi. Miser sur plusieurs choses, nécessitant peu de mises de fonds, est une gage de réussite.

Le système des chambres louées au mois à partir de 15000 FCFA ; permet à beaucoup d’avoir un logement pour pas trop cher et de bénéficier de l’usage des parties communes. Des jeunes filles prennent souvent une chambre à deux, ce qui diminue encore le coût de la location mensuelle. Je vous ai résumé là, le système économique sénégalais. C’est un système économique de survie, certes, mais qui peut être amélioré et qui comporte des points et des effets positifs en attendant mieux.

Des Sénégalais commencent à prendre conscience de la nécessité de manger mieux et plus naturel. Il y a même des marchés bio à Dakar et des boutiques proposant des produits bio, mais je crains que cela ne soit qu’un créneau commercial destiné à une clientèle aisée. Le pauvre a d’autres soucis que d’acheter bio, il n’en a pas non plus les moyens, ni conscience que ce qu’il mange est mauvais pour sa santé. Le diabète et l’hypertension font des ravages dans la population, conséquences de fortes consommation de sucre, de boissons sucrées, de sauces composées d’huile de palme et de cubes, accompagnant le traditionnel riz ( brisures de riz, le plus souvent importées) dont la consommation s’est substituée à celle des céréales locales : mil, sorgho, fonio, bien plus riches en éléments minéraux et vitamines. Beaucoup manquent de fer et d’autres minéraux Ils vont donc les acheter en pharmacie, alors qu’il y a ici des feuilles de moringa très riches en minéraux et vitamines, que l’on peut acheter partout pour quelques francs.

L’école est obligatoire. Pratiquement toutes les écoles sont privées, payantes et confessionnelles, pour la plupart, mais dispensent un même programme généraliste laïc, établi par le Ministère de l’Education nationale. Ces écoles mettent toutes en avant l’enseignement de la bonne éducation à leurs élèves.
Je suis préoccupé par contre, par les effets néfatifs sur les esprits, de certaines séquences de chaînes de télévision.
Tout le monde n’a pas la télévision, mais ce n’est pas ce qui coûte le plus cher, y compris les abonnements aux chaînes. Je m’inquiète, quand je vois des jeunes femmes et des jeunes filles scotchées devant des séries sud-américaines, d’une très grande violence ; des séries nigériennes ou des rediffusions de reality show, les étalages d’etats d’âme narcissiques de starlettes américaines…
Je me demande bien comment elle peuvent percevoir ces séries et ses émissions. Je m’interroge sur leur impact sur les esprits.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
REGARDS SUR LA FRANCE
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Je ne vois aucun signe qui puisse me faire espérer quelque chose de bon de sa part. Macron est toujours droit dans ses bottes. Tout le monde se plaint mais demeure dans l’acceptation et la soumission. Apparemment, les français n’ont toujours pas compris que les politiciens et gouvernements n’étaient pas là pour améliorer leur sort, mais pour défendre et accroître les privilèges d’une minorité d’individus.

Je traine par devers moi comme un boulet, la nationalité d’un pays qui ne me veut pas et ne me respecte pas ; qui ne m’a, non seulement rien donné, mais tout pris ; qui a constamment violé ou nié mes droits et me traite en sous citoyen. Qui, quoi qu’il m’arrive, ne me protégera et ne me défendra jamais. Je pense que l’on devrait pouvoir choisir sa nationalité et avoir la nationalité du pays que l’on souhaite.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
MA SANTÉ
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
La séance d’hijama faite il y a quelques semaines m’a été très bénéfique. Je n’ai pratiquement plus eu de montées de tension depuis, ni de douleurs dans la région du cœur. Je vais essayer d’en faire une chaque mois. Je ne doutais pas des bienfaits du hijama, mais ses bienfaits vont au delà de mes espérances. Je suis toujours le régime alimentaire drastique que je me suis imposé. Ma cure de sulfate de magnésium pour me nettoyer les artères, est toujours en attente d’un moment propice, mais il est vital que je la fasse. Je ne suis certes pas enthousiasmé de devoir passer mes journées aux toilettes, mais c’est ça ou un AVC qui me « pend au nez ».

Daniel Milan
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

10 commentaires sur « Mes Nouvelles du 15 août 2019 »

  1. Bon salut à toi, Daniel Milan
    Je pars pour la Bulgarie bientôt et ai acheté une belle maison et un jardin de 1500 m2 . Il y a des amis, de bonnes âmes bien mises ! C’est le temps de planter et se planter…..paisiblement. Bref, la Nation, c’est la langue, une longue distillation du sens et cœur des mots. L’ouest de fantaisies est foutu, perdu, complètement enjuivé & féminisé d’histoires à dormir debout, une vraie tour de babybel !
    Merci de ton rapportage, ah les jeunes filles & la télé, c’est comme un miroir pour Elles, ici il est portable, c’est encore pire.
    Georges

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Georges,
      Je suis content pour toi. Pourquoi-pas la Bulgarie, si tu penses y trouver ton bonheur. Je suis très heureux pour toi d’autant que tu as réalisé l’essentiel pour tes jours à venir avec cette achat. Bravo ! J’ai un projet similaire, mais je n’ai pu encore le concrétiser. La nation, tu sais, est un concept qui me laisse froid, par contre je suis bien d’accord au fait que l’on ne doit pas se laisser dominer et asservir par qui que ce soit.
      Amitiés

      Daniel

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s