A CHAQUE FAIT DIVERS, ON CHERCHE TOUJOURS LE PROVIDENTIEL « MUSULMAN RADICALISÉ »…

Pour éviter de passer pour un raciste islamophobe, on ne dit plus seulement un musulman, mais on rajoute un  » musulman radicalisé ou en cours de radicalisation », cela passe mieux et fait plus peur, cela fait plus  » connaisseur »aussi. Pour les critères, ne cherchez pas, on y mets ce qui vous passe par la tête. Être pratiquant est en général suffisant pour se voir qualifié de  » radicalisé ». Au besoin, on rajoute comme  » preuve »: « Oui, il a été vu avec tel imam qui serait  » frère musulman »… Enfin, en la matière, on en est à peu près au niveau de  » l’homme qui a vu l’homme, qui a vu l’ours »… Mais pourquoi ce gêner, car plus c’est grotesque, mieux ça passe… Tout est bon pour exprimer sa détestation des musulmans et de l’Islam…

Il y a quelques jours un fonctionnaire de police d’un service de renseignement de la préfecture de police de Paris, informaticien, âgé de 45 ans, pétait les plombs et tuait 4 de ses collègues. Il était ensuite « neutralisé » dans la cour, selon l’expression policière consacrée, par un collègue qui lui a tiré une balle dans la tête.
On peut bien sûr, s’interroger sur le moyen, pour le moins radical, de neutralisation, mais là n’est pas la question…

En marge de ce drame, politiciens, médias, sont, une énième fois de plus, retombés à pieds joints dans cette vieille obsession et spécificité françaises, qui fait que l’on voit dans chaque fait divers tragique des musulmans radicalises ou en voie de radicalisation. Dans le cas présent, on a trouvé au milieu d’une armée de fonctionnaires, le providentiel converti à l’islam qui a pété les plombs. Comme s’il était nécessaire d’être converti à l’islam ou d’être musulman, pour péter les plombs. La France autrefois si réputée pour ses penseurs est devenue aujourd’hui un pays où toute « pensée » se résume à la détestation de l’islam et des musulmans.
Cette suspicion et criminalisation permanentes du musulman visant à faire du citoyen de confession musulmane, un citoyen à part, potentiellement dangereux, est éminemment détestable, insultant et discriminatoire à l’égard de l’immense majorité des musulmans francais, aux antipodes de tout extrémisme.
Et le pire est que face à celà, il ne se trouve aucune voix pour défendre nos concitoyens musulmans, ni pour exiger l’application de l’égalité constitutionnelle entre tous.

Daniel Milan

http://www.mizane.info/ce-que-pensent-les-musulmans-de-ceux-qui-pensent-a-la-place-des-musulmans/

https://www.erudit.org/fr/revues/etudfr/2019-v55-n1-etudfr04537/1059372ar/

https://www.opensocietyfoundations.org/explainers/islamophobia-europe/fr

https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_nouvelle_islamophobie-9782707140609.html

https://touchepasamaconstitution.wordpress.com

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
L’AFFAIRE DE LA PRÉFECTURE VUE PAR LES MEDIAS
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les contenus des articles : liens ci-dessous, sont révélateurs de cette obsession et spécificité françaises islamophobe.

Malaise dans la police, entretien avec A. Langlois (Vigi)

Préfecture de police : 5 tués, le possible radicalisé abattu

Harpon signalé depuis… 2015! : le parquet antiterroriste saisi

Le djihadiste de Préfecture a crié Allah Akbar! la veille

13 commentaires sur « A chaque fait divers, on cherche toujours le providentiel « musulman radicalisé » »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s