L’intolérable et éternel chantage à  » l’antisémitisme ».

LE CHANTAGE A L’ANTISÉMITISME, ON NOUS RESSORT TOUJOURS CETTE VIEILLE RECETTE

Chaque fois que le peuple se réveille contre sa servitude, les politiques du système hurlent à l’antisémitisme. Finkielkraut aurait été traité de sale sioniste. Ah la belle affaire. Il n’en fallait pas moins pour que le monde politique soit en effervescence et qu’il exige l’interdiction de toute parole antisioniste et le vote d’une loi permettant de la réprimer. Ce sera, sans doute, la principale annonce que fera Macron à la barre du Dîner du CRIF , saisissant la  » belle occasion » avec cette  » injure » antisioniste proférée, pour lui offrir son (pas) dernier gibier de choix à rajouter à la très longue liste d’interdictions et de répressions exigées par le CRIF. Et comme tous les pouvoirs ne font jamais, les choses à moitié, il est prévu un « rassemblement national contre l’antisémitisme, auquel participera ministres et Macron.

Ces Dîners du CRIF, comme ces rassemblements contre l’antisémitisme, sont des violations des Articles de la Constitution, stipulant l’égalité entre tous et le non accaparement des institutions, par un groupe d’individus.

Hurler à l’antisémitisme chaque fois que le peuple se réveille est la vieille arnaque que l’on nous ressert toujours pour criminaliser et réprimer le peuple, le faire taire et détourner son attention.

Où serait-il donc caché cet  » « antisémitisme » imaginaire que les politichiens ( à distinguer des politiciens, mais il n’y a même plus de politiciens dignes de ce nom) sont seuls à voir, où à imaginer ?

Où seraient-ils donc exclus, les Juifs au sein de la société française ? Dans quelles activitées seraient-ils donc exclus ? Au barreau ? A la télévision ? Dans les médias ? Dans le show biz ! Chez les médecins ? Dans les affaires ? Dans l’immobilier ? Dans la finance ? Dans la magistrature ? Où ?Non, vraiment, je ne vois pas. Les chiffres peuvent le démontrer.

Il serait temps de dénoncer cette imposture et d’opposer à ces Dîners et rassemblements supremacistes indécents, insultants et anticonstitutionnels, des rassemblements pour l’Egalite équitable, en tout, partout, entre tous et pour tous ; car les inégalités, les hiérarchies, les supremacismes, les injustices, sont la source de tout ce qui ne va pas en France. L’ application de l’Egalite équitable est aussi le moyen de faire barrage à toute velléité de supremacisme et de domination en rendant justice et dignité aux Français, trop longtemps laissés-pour-compte.

Daniel Milan

https://www.20minutes.fr/politique/2453839-20190218-rassemblement-contre-antisemitisme-emmanuel-macron-participera-annonce-elysee#xtor=RSS-149

L’antisémitisme, «c’est le cœur du mouvement» des Gilets jaunes, selon BHL
https://francais.rt.com/france/59236-antisemitisme-est-coeur-mouvement-gilets-jaunes-benrard-henri-levy-bhl

Injures contre Finkielkraut : des députés veulent faire «punir» l’antisionisme par la justice
https://francais.rt.com/france/59233-injures-contre-finkielkraut-deputes-veulent-punir-antisionisme-justice

https://m.youtube.com/watch?v=F54SwNCu2_o

https://www.medias-presse.info/le-diner-du-crif-a-900-euros-le-couvert-deductible-dimpots/88557/

http://m.alterinfo.net/UN-COMPLOT-A-CIEL-OUVERT-LE-33EME-DINER-DU-CRIF-SE-TIENDRA-AVEC-MACRON-SOUS-LA-PYRAMIDE-DU-LOUVRE_a136374.html

https://mobile.francetvinfo.fr/societe/religion/diner-du-crif/#xtref=acc_dir

Publicités

Profiteurs de désarrois

PROFITEURS DE DÉSARROIS

Je n’en peux plus, de ces interminables lettres accrocheuses ( c’est le but) adressées par mails, ventant les mérites d’un produit ou d’une plante, et qui ne vous disent pas le nom de la plante, car le but est de vous faire acheter la revue ou le livre qui vous donneront, peut-être, le nom de la plante. En attendant, c’est toujours  » très agréable » de s’entendre expliquer en long, en large et en travers, que si l’on ne se soigne pas avec  » la plante mystérieuse » ou son produit dérivé, qu’on a toutes les chances de crever.

Je n’en peux plus de tous ces business nauséabonds, qui surfent sur le désarroi de malades ; qui aimeraient seulement arriver à se soigner et surtout à guérir.

Je n’en peux plus, de ces produits miracles ventés à longueur de publicités, sous le couvert de compléments alimentaires et autres ; à commander sur l’Internet où à acheter dans des boutiques spécialisées ; vendus à 10, 20, 30, 40€ la boîte de gélules, dont le produit de base, en général, très bon lui aussi, est revendu de 10 à 40 fois son prix de revient.

Je n’en peux plus, de l’absence de ces médicaments naturels, pas cher et efficaces, que l’on pouvait trouver autrefois en pharmacie ; et qu’on ne retrouve plus aujourd’hui, que sous la forme d’un composant d’un médicament coûteux, faiblement dosé, ne permettant plus de se soigner efficacement.

Je n’en peux plus, de ces business fait sur la santé des gens, qui fait que seuls les gens riches peuvent arriver à se soigner.

Ne sommes-nous pas tous des êtres humains, en principe, égaux ?

Je trouve tout ça, choquant, humiliant, insultant, indécent, immoral, répugnant…

Daniel Milan

Témoignage : Mes combats quotidiens contre mes maladies cardiovasculaires

MES COMBATS QUOTIDIENS CONTRE MES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES,

Mes maladies, mes médicaments, mes thérapies, mon régime alimentaire, mes considérations médicales diverses…

Je suis âgé de 71 ans. Je souffre d’hypertension depuis 2001 ; d’un diabète de type 2 depuis 2009 pour lesquels j’ai pris de manière irrégulière mes traitements ; et d’hypertension résistante, depuis 2015 J’ai découvert lors d’une visite aux urgences fin 2017, pour une montée importante de tension de l’ordre de 21 ( j’ai eu jusqu’à 24,5 de tension) , -comme cela se produisait depuis plusieurs mois : des traitements successifs contre la tension, ne faisant plus d’effets-, que j’avais également une arythmie auriculaire ventricule gauche. J’ai subi en avril 2018, une intervention chirurgicale par cathéter, pour en principe, arrêter cette arythmie consistant en l’ablation par laser des veines pulmonaires. Selon la cardiologue spécialisée, lors d’une consultation en février 2018, l’intervention aurait réussie. Mais cette arythmie, maîtrisée en principe, nécessite tout de même la prise quotidienne de deux médicaments, un le matin et un autre à midi. Bien que la maladie soit sous contrôle, j’ai fait 4 crises d’arythmie en l’espace de quelques jours, au mois d’octobre 2018. Chaque crise d’arythmie, s’est traduite par une forte montée de tension , systolique et diastolique, ainsi que par des pulsations élevées. Il n’y a pas eu de récidive depuis. Mais chaque fois que j’ai une montée de tension, systolique 16 ou diastolique, 90, 100, voire plus, je ressens des douleurs au niveau de la poitrine, comme des coups d’aiguilles, symptomes qui me font supposer à un début d’angine de poitrine. Une fois la prise d’un loxen LP 50, et l’exercice de quelques mouvements de gymnastique pour faciliter la circulation du sang ma tension retombe et mes douleurs ressenties au niveau du coeur, disparaissent et je suis à peu près tranquille pour quelques heures. En ce moment, je dois prendre souvent trois loxen par jour. C’est la prise maximale prescrite, par 24 heures. Ce médicament est le seul qui me fasse baisser la tension, mais il me fatigue beaucoup.

Lors d’une échographie faite en décembre 2017, chez un spécialiste des vaisseaux et des artères, le médecin a diagnostiqué un rétrécissement des artères des membres inférieurs, de l’ordre de 40 à 50 % de leurs diamètres, ainsi que des plaques d’athérome dans les artères des membres supérieurs et de la sténose dans une artère coronaire. Le médecin m’a prescrit des statines, mais je ne prends plus.
Des échographies complémentaires faites dans la même période, ont révélé d’autres problèmes : un début d’insuffisance rénale, ainsi qu’un début d’une insuffisance pulmonaire, nécessitant d’autres examens pour les confirmer.
Mon diabète paraît s’être stabilisé à 1,3, selon le résultat du dernier test effectué il y a plusieurs mois. Je ne prends plus mon médicament contre le diabète ( metformine) depuis 2014, car chaque prise me provoquait des malaises. J’ai supprimé le sucre, le sel, le beurre, le lait, les huiles cuites, les chips, les sodas, les pâtisseries, les pizzas, les frites, le fromage de mon alimentation depuis 2015. J’ai remplacé mes tartines beurrées trempées dans le café léger que je prenais pour le petit déjeuner, par des tartines nappées d’huile d’olive et saupoudrée de diverses épices. Curry, curcuma et piment. Je ne mange pratiquement plus à mes repas de midi et du soir, que des légumes cuits, des soupes maison, des crudités et des fruits. J’étais aussi végétarien depuis toujours. Je n’avais plus fait d’ écarts depuis 1993, mais depuis quelques semaines, je me suis mis à manger du poisson maigre, une ou deux fois par semaine. Cela me pose, certes, des problèmes moraux, mais bien moindre que s’il s’agissait de la viande d’un animal. J’ai appris que le pain, les pommes de terres, avaient un indice glycémique élevé, donc j’essaie maintenant, de limiter leur consommation. J’ai aussi pu constater avec satisfaction, que ma consommation quotidienne de mangues durant la saison, (entre avril et novembre) n’avait pas fait augmenter mon taux de diabète. J’ai même pu apprendre que les tisanes de feuilles de manguiers, soignaient le diabète. Par contre, je soupoudre mes tranches de mangues, de cannelle. La cannelle ayant entre autres propriétés, des propriétés anti-glycemique. Durant l’été et l’automne 2017, je ressentais des sensations de poids au niveau du cœur, de la poitrine et des reins et j’avais souvent des difficultés respiratoires. Je n’ai plus aujourd’hui, que rarement, ces sensations, ce qui me laisse espérer à une amélioration de mon état de santé. Cependant les douleurs passagères que je ressens au niveau du cœur, m’inquiètent. Ils me laissent penser à un début d’angine de poitrine. Je pense aussi, que le sang a parfois du mal à circuler au niveau de mes artères coronaires. Je surveille ma tension par plusieurs prises par jour. Je prends un altizide le matin et un nebivolol le midi, pour me prémunir de crises d’arythmie et un loxen de 1 à 3 prises par jour, en fonction de mes montées de tension, car ce médicament me fatigue beaucoup. Je ne prends plus mon médicament anticoagulant ( xarelto) depuis plusieurs mois, car je n’en ai plus et il coûte très cher ( l’équivalent de 100€), ici, au Sénégal. Je l’ai remplacé par une tisane aux effets anticoagulants, prescrite par un praticien de l’hôpital traditionnel de Keur Massar, près de Dakar, qui soigne par les plantes. Un ami m’a aussi recommandé la consommation d’un tiers d’ananas par jour pour ses effets anticoagulants et dissolvants des plaques d’athérome. J’en consomme aussi de temps en temps.
L’anticoagulant est pour me protéger des risques de faire un AVC ou une crise cardiaque.

Je prends chaque soir, outre une infusion à base de poudre de plantes anticoagulantes, un verre d’eau chaude contenant des morceaux de citron coupés en cube. Ce remède pour empêcher de faire un AVC, aurait été recommandé par le directeur d’un grand hôpital chinois.

Je n’envisage pour le moment, aucune solution chirurgicale, pour en finir avec mes diverses pathologies cardio-vasculaires. Toutes comportent des risques.
Je pense que mon hypertension a deux origines : vasculaire et nerveuse.
J’envisage de faire une cure de vitamines c à haute dose, pour dissoudre mes plaques d’athérome dans les artères. Pour ce faire, une personne de ma connaissance, que je remercie pour toute son attention, sa gentillesse et son aide, m’a envoyé, à mon domicile de Nice, un kilo de vitamines c naturelles en poudre. J’en prendrai possession, dès mon retour en France.
Un ami, que je remercie aussi, m’a informé que l’interosgel, un médicament que je ne connaissais pas, utilisé à Tchernobyl, après la fuite d’un réacteur, avait le pouvoir de nettoyer l’organisme, donc de dissoudre mes plaques d’athérome. J’ai fait quelques recherches sur l’Internet, confirmant cette info, et j’ai pu lire, par la même occasion, que le charbon activé, en poudre, avait des propriétés similaires ou approchantes.
Ces infos me redonnent de l’espoir.

Aucun praticien ne m’a expliqué mes maladies, ni les corrélations, entre elles. J’essaie de comprendre ce qui s’est passé ou se passe dans mon organisme.

Je ne sais toujours pas si mon hypertension et mes autres pathologies, sont des conséquences de mon diabète ou si ces autres pathologies ont été les conséquences de l’hypertension.

Je suis certainement compliqué, mais j’aime tout comprendre ; et le fait de ne pas comprendre ce qui touche à mon organisme donc, à ma vie, m’énerve.

Je ne sais si l’hypertension est une conséquence, d’années de vie difficile, parsemées d’angoisses, dues à des années d’emplois précaires et stressants , de persecutions et de répressions subies pour mes opinions, de combats divers aussi.

J’ai pu me rendre compte, que la moindre émotion, la moindre angoisse, le moindre stress, la moindre contrariété, la moindre fatigue, faisaient monter ma tension, malgré même, la prise d’un loxen.

Je me suis rendu compte dans le même temps, que le calme, la détente, une marche, la consommation de certains aliments, certains exercices de gymnastique, me faisaient, en général, baisser la tension.

Mes maladies qui nécessitent des surveillances constantes, sont extrêmement lourdes à gérer. Il y a des jours où je perds tout espoir de guérison.

J’aurais aimé qu’un médecin consulté, m’explique tout ça, pour, peut-être, mieux me soigner et guérir.
J’aurais aimé que des médecins prennent globalement en charge mes pathologies, au lieu de me faire galérer d’un médecin à l’autre, d’un hôpital à l’autre, durant des mois et des années.

Le système de santé ( occidental, surtout), voudrait que quand on est malade, on confie sa santé à des médecins, que l’on suive aveuglément, leurs prescriptions et que l’on s’adonne à un fastidieux rituel obligé, ressemblant à un parcours du combattant, en l’occurrence, du patient, le bien nommé, afin de peut-être, accéder aux soins nécessaires, si l’on n’est pas décédé avant. Un système bien sûr, qui soigne, peut-être, ceux qui disposent de moyens financiers de payer consultations, médicaments, hospitalisation, échographies, analyses biologiques, opérations, mais qui laisse crever les autres.

Donc, en résumé, de la dizaine de médicaments prescrits par des médecins pour soigner mes pathologies, j’en ai conservé que 3 que je prends régulièrement, car il me font quelques effets positifs, faute d’avoir trouvé l’équivalent en remèdes naturels. Je les complète par des tisanes de plantes achetés à l’hôpital traditionnel de Keur Massar. J’espère trouver du charbon actif en poudre, pour une cure à haute dose, afin de nettoyer mon organisme et de dissoudre mes plaques d’athérome dans les artères. J’ai la conviction que je dois commencer par la, pour résoudre durablement, tous mes autres problèmes de santé.

Ma façon de me soigner, relève, peut-être, de l’empirisme, je vous l’accorde, mais que faire d’autre, quand on n’ a pas les moyens de se faire soigner. Mais je suis toujours preneur de toute suggestion, de tout conseil, de tout remède, de toute thérapie pour me soigner. J’ai pratiquement tout essayé, sauf la hijama et les cures à hautes doses de vitamines c et de charbon en poudre activé, que j’espère arriver à entreprendre bientôt, dès que je pourrai trouver ces produits.

Les médecins, sont certainement, de bons professionnels, mais la plupart, ne pratiquent, que ce qu’on leur a enseigné. Ils refusent de penser au-delà.

Hier, les médecins de campagne étaient encore fidèles au Serment d’hypocrate. Ils soignaient tout le monde, riches, comme pauvres. Certains médecins étaient payés, par des patients qui avaient peu de moyens avec un poulet ou un lapin. Très peu, aujourd’hui, ont encore ce sacerdoce. il n’y a plus non plus de médecins de campagne. En campagne, les médecins viennent de la ville, reçoivent leurs patients dans un cabinet mis à leur disposition par quelques communes rurales. Ils se préoccupaient jadis de la santé globale des patients. Enfant, j’ai connu ça. Aujourd’hui, tout est sacrifié à la rentabilité. On ne consacre que quelques minutes au patient, puis on le raccompagne à la sortie et l’on passe au suivant. Le principal acte médical du médecin consiste à passer la carte vitale du patient dans l’ordinateur. Il peut y avoir des exceptions bien sûr, j’ai connu un médecin qui en 2010, exerçait à Nice, dans la cité populaire  » des moulins » qui soignait, même ceux qui n’avaient pas d’argent. Ce médecin qui était lui-même malade, est décédé depuis, à l’âge de 55 ans. Paix à son âme.

La médecine dite alternative, est, elle aussi, très coûteuse, et pas toujours efficace, tout le monde ne peut y avoir accès. Les séances d’acupuncture reviennent chers, à la longue. Le coût des produits, des gélules à base de plantes, aussi. Une affaire juteuse pour les labos qui les produisent et les sociétés ou entreprises qui les commercialisent. Bref, se soigner, d’une façon ou d’une autre, est partout un luxe, que cela soit dans un pays émergent d’Afrique ou en en Europe, en France même, pourtant réputée pour la qualité de ses soins et ses accès aux soins.

La plupart des urgences des hôpitaux publics en France, sont confiées à des services de santé privés. Les soins, dits d’urgence, se limitent à un électrocardiogramme ; peut-être, aussi, une échographie, une perfusion, des analyses biologiques ; soins qui débouchent rarement, sur une hospitalisation et encore moins, sur une prise en charge globale des pathologies d’un malade. Au terme d’ une mise en observation de quelques heures, le temps d’effectuer les actes médicaux basiques. On lui remet juste un dossier contenant les résultats des examens effectués, ainsi qu’une ordonnance, contenant la prescription de quelques médicaments et une invitation à consulter un spécialiste. Merci pour le tuyau. Retour donc, à la case départ, avec de 1 à plusieurs mois d’attente, pour obtenir un RV chez un spécialiste.

Daniel Milan

http://seyilaabe-htkm.blogspot.com/2018/03/les-poudres-de-lhopital-traditionnel-de.html?m=1

http://seyilaabe-htkm.blogspot.com/2018/03/les-protocoles-de-lhopital-traditionnel.html?m=1

http://poisoning-fr.vsebolezni.com/pomosh/sorbenty/cherez-skolko-nachinaet-dejstvovat-aktivirovannyj-ugol.html

Info très intéressante, mais dommage que la fin de l’article ( lien ci-dessous) soit teinté d’extrémisme politique.

http://se-preparer-aux-crises.fr/un-remede-traditionnel-presque-gratuit-contre-les-maladies-emergentes-incurables-par-les-medecins/

https://fr.m.wikihow.com/faire-du-charbon-actif

Minimalisme, autarcisme, survivalisme

MINIMALISME, AUTARCISME, SURVIVALISME

Correspondent à des idéaux et à des modes de vie sensiblement proches.
On est généralement, les trois à la fois.

Je suis minimaliste par manque de moyens et aussi parce que je pense qu’il n’est pas nécessaire de posséder plus que l’essentiel, . Le minimum essentiel, c’est d’avoir un lit pour dormir, des chaises pour s’asseoir, une table pour manger, un gaz pour cuire ses aliments, des étagères ou une armoire pour ranger son linge et ses affaires, des couvertures pour ne pas avoir froid, des aliments pour manger ( excusez ces pleonasmes ) et aussi des médicaments pour se soigner.
or, beaucoup de gens, hélas, n’ont pas ce minimum essentiel. En Afrique, par exemple.

Je ne vois pas l’intérêt de posséder plus que ce qui est nécessaire pour être bien. Autrement, on entre dans la spirale sans fin, du consumérisme et de la possession. On est esclave des modes , des objets et des crédits. On accumule et consomme au lieu d’utiliser et de vivre.

Je suis aussi autarciste par idéal de vie et but à atteindre, pour être le moins tributaire possible, du système qui nous spolie et nous asservit, mais à 71 ans, je crois que c’est raté . Par contre, je voudrais bien arriver à concrétiser un projet, afin, de préserver du besoin ma compagne, à ma disparition. J’aimerais arriver à acheter un bout de terrain en Afrique où je vis en partie ; y construire une maison en parpaings, même une case, et y planter des arbres fruitiers, faire pousser quelques légumes, créer un atelier d’ artisanat utilitaire.

Le pilier central du minimum essentiel de tout, est d’avoir un toit, un espace de vie, pour préserver son intimité et sa sécurité, organiser sa vie. L’idéal est d’avoir un toit à soi, pour ne plus être tributaire du paiement d’un loyer ou d’un crédit. Peu importe le type d’espace de vie. Cela peu être, une yourte, une roulotte, une hutte, une cabane, une case. Il est d’abord en fonction de ses moyens, du climat, de l’environnement et de la sécurité ambiante.

Hélas, en Europe, ces habitats sont traqués par les administrations et les maires de communes, du fait qu’ils ne leur rapportent pas ; rendant très difficile, toute possibilité de vivre dans ces types d’habitats, à l’exception, peut-être, de la roulotte, du fait de sa mobilité.
Ainsi homme, pourtant né libre, se voit condamner à vie , à payer un loyer, rembourser un crédit, payer des charges, des impôts, des taxes, son eau, son électricité…
L’esclavage perdure sous de multiples formes. Les loyers à payer, les crédits à rembourser ont remplacé les chaînes.

Je pense qu’un autarciste est aussi survivaliste, l’autarcie étant un moyen de survie, mais chez le survivaliste, ce sont les éléments, protection et sécurité, face à des dangers et risques éventuels, qui sont mis en avant.

Daniel Milan

https://m.alterinfo.net/Vivre-de-peu-pour-vivre-mieux-on-peut-_a67133.html

https://toitsalternatifs.fr/habitatalternatif/vivre-en-totale-autarcie-elle-vit-en-autonomie/

View story at Medium.com

https://m.usbeketrica.com/article/vivre-sans-objets-qui-sont-les-minimalistes

https://une-vie-simple-et-zen.fr/minimaliste/

https://www.18h39.fr/articles/lucile-est-minimaliste-et-sa-vie-tient-dans-une-valise-de-10-kilos.html/amp

https://www.bonnegueule.fr/dossier-simplifier-sa-vie-par-le-minimalisme/

https://www.kalagan.fr/devenir-minimaliste/

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-recette-du-bonheur-selon-les-minimalistes-posseder-peu-pour-vivre-mieux?id=9787681

https://vivreavecmoins.com/ce-que-je-nachete-plus-depuis-que-je-suis-minimaliste-premiere-annee-de-minimalisme/

https://simonae.fr/modes-de-vie/minimalisme/minimalisme-quelques-changements-impact-maximal/

https://toitsalternatifs.fr/ils-ont-saute-le-pas/vivre-autrement-choix-alternative/

https://www.wmaker.net/katisa-editions/m/Et-si-vous-decidiez-de-Vivre-autrement_a397.html

https://www.worldelse.com/ont-quitte-vivre-autrement-i-voyage-vers-lautosuffisance/

https://www.rtbf.be/info/dossier/7-a-la-une/detail_la-vie-en-autarcie-d-un-avocat-devenu-fermier-la-belge-histoire-de-7-a-la-une?id=9412991

https://positivr.fr/yves-annick-gillen-autarcie-roulotte-ecologie/

https://lesmoutonsenrages.fr/2014/05/01/technologies-meconnues-pour-la-vie-en-autarcie/

https://mrmondialisation.org/yves-70-ans-vit-en-autarcie-depuis-5-decennies/
https://mobile.lesinrocks.com/2016/02/14/actualite/en-autarcie-sur-une-ile-grecque-11805567/

http://www.vivre-en-autonomie.fr/tag/autarcie/

http://www.maison-construction.com/lauto-construction/maisons-presque-gratuites.html

https://vivredemain.fr/2015/02/12/16-maisons-construites-materiaux-recycles/

https://edito.seloger.com/lifestyle/ca-buzz/16-maisons-entierement-construites-partir-de-materiaux-recycles-article-6721.html

https://www.toutvert.fr/maisons-fabriquees-avec-des-materiaux-recuperes/

https://toitsalternatifs.fr/ils-ont-saute-le-pas/construire-maison-alternative-pas-chere-cosy/

https://www.mediaplanete.com/auto-construction-bas-cout/

https://mrmondialisation.org/un-abri-isotherme-durgence-pour-les-sdf/

https://www.labibledusurvivalisme.com/abri-de-survie/

http://www.permacultureetc.com/2017/09/la-cabane-en-terre.html

http://www.coureurdesbois.fr/construire-cabane-tuile/

,http://dome-en-terre-crue.over-blog.com

http://suisse-russie.over-blog.com/article-construction-roulotte-54868239.html

https://toitsalternatifs.fr/habitatalternatif/fabriquer-une-roulotte-tout-plaquer-devenir-nomades/

http://www.eco-createurs.com/construire-une-maison-ecologique-a-4000-euros/

https://www.nouvelordremondial.cc/2015/07/05/comment-construire-une-petite-hutte-primitive-a-partir-de-rien-video/

https://cabinity.com/fabriquer-sa-yourte-avec-des-materiaux-de-recuperation/

https://www.pinterest.fr/pin/299137600236295441/

http://www.ecologie-pratique.org/article.php/20061127232213373

https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2014-2-page-267.htm

http://www.habiter-autrement.org/09.mobile/01_mob.htm

https://ipressdestress.wordpress.com/2013/05/04/dans-le-bidonville-parisien/

http://1ruche3pintades.over-blog.com/2016/06/mes-cases-traditionnelles-1-les-murs-en-banco.html

http://www.survie-et-survivalisme.com/abris-logement/

http://poisoning-fr.vsebolezni.com/pomosh/sorbenty/cherez-skolko-nachinaet-dejstvovat-aktivirovannyj-ugol.html

Info très intéressante, mais dommage que la fin de l’article ( lien ci-dessous) soit teinté d’extrémisme politique.

http://se-preparer-aux-crises.fr/un-remede-traditionnel-presque-gratuit-contre-les-maladies-emergentes-incurables-par-les-medecins/

https://fr.m.wikihow.com/faire-du-charbon-actif

Les fondements de ma pensée

LES FONDEMENTS DE MA PENSÉE

JE LE REDIS ENCORE, ENCORE ET ENCORE…

Je suis viscéralement contre toute domination de l’homme sur l’homme, quel qu’il soit et quelle que soit la victime.

Je ne suis pas là, en train de redécouvrir les droits de l’homme, lesquels, sont des confiscations et une pâle réécriture des droits humains essentiels.

Tout être humain a des droits, peu importe là où il se trouve, sa nationalité, ses origines, sa race, sa religion, sa fonction, sa position sociale, ses opinions. Il a le droit à une justice égale et impartiale, devant les tribunaux, s’il commet un délit ou en est victime.

Il doit être jugé et condamné en fonction de faits prouvés, et non pas sur la base de suspicions et de rumeurs, à propos de ce qu’il aurait pu faire ou pourrait faire, ou de ce que d’autres ont pu faire, ni en fonction de généralités et d’amalgames

Il a droit à sa sécurité, à sa protection, au respect de sa dignité et de son identité.

Un homme est égal à un autre homme, aucun homme, n’est supérieur à un autre homme et inférieur non plus.

Aucun être humain ou groupe d’individus, ne peuvent s’autoriser à dominer et asservir d’autres êtres humains.

Aucun être humain ou groupe d’individus, ne peuvent s’approprier des biens communs ou des ressources collectives.

Ce sont là, des règles universelles de bon sens, d’humanité et de civilisation, qui devraient entrer dans toutes les constitutions et régir toutes les nations.

Tous les discours et lois, programmes politiques,établissant ou induisant des distinctions, des discriminations, des exclusions, des hiérarchies, des inégalités, des préférences ou des détestations entre les hommes, devraient être bannis.

Tous les partis politiques, toutes les associations ayant des objectifs similaires de domination, affichés ou non, devraient être interdits.

Il est évident, que les partis et associations défendant des droits légitimes, spécifiques à un peuple : linguistiques, culturels, politiques, économiques… , n’entrent pas dans ces catégories.

Je suis contre tout racisme et supremacisme, sans exception.
Je suis pour l’égalité en tout, partout et pour tous.
Une égalité équitable qui n’efface, ni ne nie les différences, mais qui les comble ou les protège, si nécessaire, par la loi et des mesures logiques équitables.

Je suis pour une société humaine, fondée sur le dialogue, la compréhension, la solidarité et le partage.

Et pour terminer, je redis ou complète d’une autre façon les fondements de ma pensée, à l’intention des éventuels, mal comprenants :

Aucun homme n’est au-dessus d’un autre homme, en dessous non plus.

Aucun peuple n’est au dessus d’un autre peuple.

Aucune vie humaine n’a plus de valeur qu’une autre vie humaine, moins non plus.

Aucune souffrance n’est supérieure à une autre souffrance.

Daniel Milan

Le personnage Kemi Seba

LE PERSONNAGE KEMI SEBA

« L’aquarius, je n’en est rien à foutre »,

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Aquarius_(bateau_de_sauvetage)

Cette petite phrase martelée à trois reprises dans une interview de Kemi Seba, dans une vidéo de 2 minutes ; résume à elle seule, le personnage : un individu grossier, arrogant, méprisant, sans humanité ; qui se pare de panafricanisme et d’anticolonialisme, mais qui est loin d’arriver à la cheville d’un Patrice Lumumba. Il se fout pas mal du sort des Africains, et de leurs misères. Il veut chasser les blancs d’Afrique, qu’il accuse de tous les maux, et d’être des colonisateurs. Comme si tous les blancs étaient des colonisateurs. Persona non grata dans plusieurs pays africains. Il est loin des préoccupations quotidiennes des Africains. Heureusement pour l’Afrique, son discours ne passe pas, mais ses financements par des footballeurs fortunés et l’écoute qu’il a , auprès de quelques politiciens africains controversés, lui confèrent une petite audience et un pouvoir de nuisance certain.

Daniel Milan

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/22/la-fin-du-franc-cfa-merite-de-meilleurs-acteurs-qu-une-tribu-de-farceurs_5175206_3212.html

http://www.seneweb.com/blogs/virulence/pour-en-finir-avec-l-rsquo-imposture-panafricaniste-de-kemi-seba_b_2.html

http://redlions94.over-blog.com/pages/Le_vrai_sioniste_cest_Kemi_Seba-1607833.html

https://hadyba.wordpress.com/2017/08/26/theorie-de-lafroclown/

Ce n’est pas normal, de ne pas disposer d’un minimum essentiel, pour vivre

CE N’EST PAS NORMAL, DE NE PAS DISPOSER D’UN MINIMUM ESSENTIEL, POUR VIVRE

Le Minimum essentiel, c’est d’avoir un toit, de l’eau, de l’électricité, de la nourriture saine ; un lit pour dormir, un gaz pour cuisiner, une table pour manger, des chaises pour s’asseoir ; des habits, une armoire ou des étagères pour les ranger, un chauffage, pour se chauffer ; pouvoir se soigner et envoyer ses enfants à l’école.

Beaucoup, de gens, en Afrique, en particulier, n’ont même pas ça. Des gens dorment par terre, sur un matelas en mousse ou à même la terre et squattent des ruines pour s’abriter ou vivent sous des abris de fortune. Des gens meurent d’un « mal de ventre » ( diagnostic, lol) parce qu’ils n’ont pas l’équivalent des 1000 € nécessaires pour une hospitalisation et une opération chirurgicale.

Que l’on ait du travail ou non, ce n’est pas normal de ne pas disposer d’un minimum pour vivre. Se loger, se soigner, se nourrir ; sont des droits indissociables du Droit à la Vie.

Travailler 8 heures par jour, pour payer un loyer, des factures d’eau et d’électricité, cela s’appelle de l’esclavage.

Je suis pour un monde fondé sur l’égalité, la solidarité et le partage.

Daniel Milan